LA FORCE D’UNE VOIX !

21 01 2014
Patrice Girod, Fred Taieb (Superviseur Artistique), Georges Aminel (Dark Vador) & Mathieu Taieb (Dubbing Brothers). Photo © Patrice Girod

Patrice Girod, Fred Taieb (Superviseur Artistique), Georges Aminel (Dark Vador) & Mathieu Taieb (Dubbing Brothers). Photo © Patrice Girod

Voilà un très bon souvenir de Star Wars : Épisode III, ma rencontre avec le comédien de légende Georges Aminel, que vous connaissez sûrement pour ses doublages, notamment celui des voix de Yul Brynner dans Les Dix Commandements, de Charlton Heston dans La Planète des singes, d’Orson Welles dans La Splendeur des Amberson, de Sylvestre le chat dans les premiers Titi et Grosminet et bien évidemment de Dark Vador dans L’Empire Contre-Attaque et Le Retour du Jedi.

En 2005, il s’en est fallu de peu que Dark Vador ne retrouve pas sa célèbre voix dans La Revanche des Sith. En effet, peu de temps avant la sortie de la première bande-annonce de l’Épisode III, lors d’une conversation avec Mathieu Taieb (un des responsables de la société de doublage Dubbing Brothers), nous avons abordé le sujet du doublage de Dark Vador. Je lui ai alors demandé si, par hasard, il avait envisagé de faire revenir le célèbre comédien, Georges Aminel, pour le rôle. Il me fit vite comprendre que ce ne serait malheureusement pas possible, car ce dernier avait quitté le métier depuis presque vingt ans et personne ne savait ce qu’il était devenu. La rumeur courait même qu’il était décédé.

Il est vrai que Georges Aminel s’était retiré du métier après avoir prêté sa voix une dernière fois au personnage de Grosminet dans le film Qui Veut la Peau de Roger Rabbit, refusant même en 1994 de doubler la voix de James Earl Jones (la voix U.S. de Vador) pour le rôle de Mufasa pour le dessin animé du Roi Lion de Disney. Moralité, lors des rajouts de dialogues pour l’Édition Spéciale de Star Wars en 1997 et de la sortie DVD de la trilogie en 2003, les sociétés de doublage ont donc fait appel à de nouveaux comédiens pour ce rôle.

Vador allait donc revenir sur grand écran mais sans sa célèbre voix!!! Le même jour, en discutant avec un spécialiste de l’histoire du doublage, je partageai avec lui la triste nouvelle…  Mais il me répondit “Mais Patrice, j’ai interviewé Georges Aminel, il y a quinze jours à Paris!” Je lui ai, alors, demandé si il pouvait essayer de le convaincre de reprendre la voix de ce personnage mythique en lui expliquant à quel point sa performance était importante pour les fans français. À partir de ce moment-là, les choses sont allées très vite… et Georges Aminel, finalement, accepta de reprendre, 20 ans après, le chemin des studios de doublage.

Son retour fut un tel événement, que lors de la séance d’enregistrement chez Dubbing Brothers, tous les responsables ont voulu immortaliser l’instant par une photo prise devant le studio !

Georges Aminel nous a quitté le 27 avril 2007 mais les fans ne le remercieront jamais assez d’avoir fait l’effort à 83 ans de revenir doubler une toute dernière fois le mythique Dark Vador dans l’Épisode III !

 

Patrice Girod (p.girod@sf-archives.com)

Suivez-moi sur Twitter: http://twitter.com/GIRODPATRICE

Suivez-moi sur ma page Facebook : www.facebook.com/PatriceGirodOff

Plus d’info sur ce blog  https://licensingpromo.wordpress.com

Découvrez les Archives de la Science Fiction : www.ScienceFictionArchives.com

Rejoingez-nous sur le Facebook de ScienceFictionArchives.com :

www.facebook.com/ScienceFictionArchives

Publicités




John Carter : La prochaine grande licence cinéma !

5 05 2010

Star Wars, Le Seigneur des Anneaux, Harry Potter, quelle va être la prochaine grande franchise cinéma sur laquelle les industiels de la licence vont pouvoir parier? Eh bien, le studio qui a le plus d’atouts est encore Disney. Tout d’abord, il va y avoir le quatrième opus de Pirates des Caraïbes, qui sans surprise devrait “cartonner” tant au niveau du box-office qu’au niveau de ses produits dérivés.

Le second est la franchise TRON, dont Disney va sortir le second opus TRON Legacy début 2011 et dont on prévoit déjà un troisième volet ainsi qu’une série d’animation et sûrement à long terme une série télé. TRON qui a marqué toute une génération pour son caractère innovant, est resté en sommeil pendant pratiquement 30 ans, avant que John Lasseter, le patron de Disney et de Pixar, l’exhume pour en faire une marque pérenne dans le catalogue Disney. Une nouvelle franchise est donc née, l’avenir nous dira ce qu’il en est réellement, mais, au regard des premières études ainsi que du buzz généré sur internet, ce retour s’avère d’ores et déjà gagnant.

Mais je pense que c’est un outsider qui va marquer, dans deux ans, l’histoire du cinéma. Il y a eu Star Wars, il y a eu Avatar et il va y avoir en 2012 John Carter of Mars… alors qu’est-ce que c’est, me direz-vous ?!? C’est avant tout un personnage tiré de la série de romans d’Edgar Rice Burroughs (Tarzan), Le Cycle de Mars. Il est apparu pour la première fois en 1912 dans All-Story (magazine Pulp) puis dans une série de romans sous le titre A Princess of Mars (1917). Pour faire court, cela raconte l’histoire d’un ancien officier, héros de la guerre civile américaine, qui est devenu chercheur d’or et qui trouve une grotte donnant accès vers la planète Mars. Il se trouve alors propulsé sur cette planète lointaine au milieu d’une autre guerre civile le mettant aux prises avec des aliens. Il n’est pas étonnant de savoir que les écrits de Burroughs mélangés à ceux de Flash Grordon ont inspiré George Lucas dans la conception de Star Wars. C’est même l’une des clefs de ce nouveau projet qui détient des codes qui ont fait le succès de la franchise de George Lucas. Initialement le projet est né chez Pixar, mais la société célèbre pour ses longs-métrages d’animation ne souhaitait pas gérer un film mélangeant animation et “live-action”, c’est pourquoi le projet est passé au département Feature Animation de Disney. Néanmoins c’est toujours un ancien de Pixar qui est à la barre. Andrew Stanton, dont ce sera le premier film “live” nous a déjà montré son talent en réalisant Nemo et WALL•E. Le film est écrit par Stanton et Michael Chabon (Spider-Man 2), et produit par l’ancien patron d’ILM, John Morris (producteur de WALL•E et de Ratatouille). John Carter va être interprété par Taylor Kitsch que l’on avait entr’aperçu dans X-Men Origins : Wolverine et devra affronter un alien joué par Willem Dafoe.

Vous aurez compris que tout, sur ce film, est bien sûr top secret. Peu de choses ont filtré. On sait simplement que le budget avoisine les 200 millions de dollars (comme Avatar), que le tournage a duré 5 mois entre les studios Shepperton à Londres et les extérieurs en Hutah aux Etats-Unis, et que film comportera évidemment un nombre incalculable d’effets-visuels afin de dépeindre la faune locale. La musique du film est laissée entre les mains du talentueux Michael Giacchino à qui l’on doit Star Trek, Là-Haut et Ratatouille. Le seul problème pour les licences, c’est que le film est déjà annoncé PG-13 aux USA. Alors clairement, cela re-centre la cible consommateur vers un public ados et de fans de science-fiction adultes. Néanmoins, le projet est très prometteur et s’il se révèle à la hauteur, les retombées sur le marché des licences devraient être conséquentes. Alors, chers industriels, à vous de jouer et de voir si Mars peut vous aider à décrocher la Lune…

À voir le site viral de TRON Legacywww.flynnlives.com

Patrice Girod

Le  Licensing ! Blog des Licences, des Produits dérivés & de la Promo

https://licensingpromo.wordpress.com





3 milliards de $ pour les licences Disney

5 05 2010

La Walt Disney Co. génère de grands profits grâce à sa division, Disney Consumer Products, qui gère les licences basées sur les personnages bien connus de la firme et déclinés sous forme de livres, de jeux vidéo, de jouets, de vêtements et autres produits dérivés. La société Disney Consumer Products est évaluée à 8 milliards de dollars et contribue à environ 10% de la valorisation des actions de la société.

Le C.A. du business de la licence devrait être de 3 milliards en 2010 et les prévisions prévoient que ce C.A. atteindra les 4 milliards à l’horizon 2016. Ces chiffres démontrent à quel point Disney réussit à créer un effet de levier avec ses marques, en organisant le business sur deux axes :

1. La vente directe de produits & l’édition

Disney vend ses produits au travers de ses propres magasins, les Disney Stores, et à travers ses sites Internet, DisneyStore.com et DisneyOutlet.com. De plus, au travers de sa filiale édition elle publie des livres et des magazines en plusieurs langues.

2. Les ventes de licences

Cette activité lui a permis d’utiliser l’année dernière des marques comme Mickey Mouse, Winnie L’Ourson, Disney Princess, Cars, Hannah Montana et High School Musical. Il ne sera donc pas étonnant de voir dans les mois à venir, l’action Disney partir en flèche, notamment, grâce à la sortie de son film 3D, Toy Story 3, qui devrait impacter considérablement le C.A. de la société.

Patrice Girod

Le  Licensing ! Blog des Licences, des Produits dérivés & de la Promo

https://licensingpromo.wordpress.com





Toy Story 3 : Marketing Viral

4 05 2010

Génie, quand tu nous tiens !!! Alors que Toy Story 3 s’apprête à déferler sur nos écrans le 14 juillet prochain, les équipes marketing de Disney mettent en place, petit à petit, le plan média qu’ils ont conçu, comportant une communication à base de marketing viral… En effet, l’un des principaux personnages de ce nouvel opus est l’adorable ours en peluche rose nommé Lots-O’-Huggin’ BEAR. Ce dernier a donc créé le buzz sur la toile avec la mise en ligne sur youtube d’une vieille pub télé de ce jouet, sorti soit-disant en 1983. Bien entendu, vous n’avez jamais vu ce produit de licence auparavant et vous aurez compris qu’il s’agit tout simplement d’une fausse publicité spécialement fabriquée pour les besoins de la promo de Toy Story 3.

Afin de pousser le concept encore plus loin, les équipes marketing de Disney ont même fait circuler sur la toile une publicité japonaise pour Lots-O’-Huggin’ BEAR. Vieille copie VHS avec parasites, rien n’échappe au perfectionnisme des équipes de Pixar.

Du marketing viral génial, comme on aimerait en voir plus souvent. Bien entendu le personnage Lots-O’-Huggin’ BEAR va être décliné sous différents produits de licence et là ce ne sera plus pour de faux !

Patrice Girod

Le  Licensing ! Blog des Licences, des Produits dérivés & de la Promo

https://licensingpromo.wordpress.com